Point Eco : une nouvelle étude fait le point sur la filière du palme

Point Eco vient de publier deux nouvelles fiches sur le palme, issues d’une étude financée par le Fonds d’Actions Stratégiques des Oléo-Protéagineux (FASO). La première lève le voile sur le rôle des petits exploitants dans la filière du palme en Asie du Sud-Est, tandis que la seconde analyse le potentiel du palme « methane capture », un ester de palme bas carbone.


La publication Point Eco diffuse des synthèses d’études économiques réalisées par l’Interprofession ou ses partenaires . Elle vient de mettre en ligne deux nouvelles fiches complémentaires sur la filière du palme.

Quel est le véritable rôle des petits exploitants au sein de la filière palme en Asie du Sud-Est ?

La première fiche offre un résumé synthétique de « la structuration de la filière palme en Asie du Sud-Est et le rôle des petits exploitants ». Cette analyse doit être mise en perspective avec la lutte de nombreux Etats -dont la France- contre la déforestation importée en plafonnant ou interdisant le recours au palme en biodiesel. Or, les productions issues des petits exploitants sont exemptées de cette réglementation, d’où l’importance d’un état des lieux sur leur véritable rôle dans l’industrie du palme. L’étude révèle que ces petits producteurs cultivent environ 40% des surfaces en Indonésie. Mais ils restent majoritairement liés aux plantations commerciales et aux grands opérateurs et seuls 4% d’entre eux sont véritablement indépendants. En comprenant mieux le rôle des petits exploitants, la filière oléo-protéagineuse peut ainsi mieux appréhender les évolutions réglementaires à venir sur la lutte contre la déforestation importée.

Quel est le potentiel du palme « methane capture » sur le marché du biodiesel européen ?

L’huile de palme « methane capture » est un ester de palme bas-carbone, qui permet de réduire de 75 % les émission de gaz à effet de serre. Accueillie favorablement par les producteurs de biodiesel et la réglementation européenne, elle pourrait sérieusement concurrencer le colza et le tournesol dans la filière du biodiesel. Sa production, qui est de 15 % aujourd’hui, pourrait atteindre les 25 % de la production mondiale de palme à l’horizon 2030 par le développement de moulins qui capturent le méthane, principal levier pour réduire les émissions de gaz à effet de serre du palme. Cette étude permet ainsi à la filière oléo-protéagineuse de mieux comprendre le potentiel du « methane capture » sur le marché du biodiesel européen et de veiller au risque de concurrence pour les productions européennes bas-carbone comme le colza et le tournesol.

Ces deux fiches Point Eco sont à retrouver ici.

 

Inscrivez-vous pour recevoir nos alertes sur nos prochaines actualités.