Alternatives végétales : focus sur les années à venir

Malgré une croissance exponentielle à l’international, le marché des alternatives végétales pourrait accuser un repli dans les prochaines années. Un webinaire organisé par Terres Univia le 10 juin dernier, qui a réuni une cinquantaine de participants, fait un point complet. Petit résumé. 

Le 10 juin dernier, Terres Univia et le cabinet d’études sectorielles Xerfi se sont associés pour proposer aux professionnels de la filière un webinaire portant sur la dynamique du marché des alternatives végétales. Cette présentation était animée par Jérémy Robiolle, directeur du développement de Xerfi Spécific, qui a pu répondre aux nombreuses questions des participants.

Un marché en pleine croissance à l’international

La dynamique du marché mondial des alternatives végétales se confirme depuis quelques années : le chiffre d’affaires est en constante hausse, estimé à 18,5 milliards d’euros en 2020 et la croissance des investissements est exponentielle dans ce secteur. Attirés par cette tendance, nombre de grands groupes industriels se sont engouffrés dans la brèche et ont développé des gammes végétales. Des différences marquées existent néanmoins selon les spécificités culturelles de chaque pays, y compris en Europe où des marchés extrêmement porteurs (Royaume-Uni, Pays-Bas, Allemagne) cohabitent avec ceux dont les perspectives semblent beaucoup plus modestes (France, Italie).

Les spécificités du marché français

Alors que le chiffre d’affaires du marché des alternatives végétales a triplé en France entre 2015 et 2020, le cabinet Xerfi remarque des signes d’essoufflement de cette dynamique et table même sur un repli du marché d’ici à 2025. Actuellement, seul le traiteur végétal tire encore son épingle du jeu face à des boissons et desserts végétaux à la traîne. Le durcissement de la réglementation sur les dénominations de produits à base de protéines végétales et le développement d’un discours plus critique sur le niveau de transformation de ces produits pourraient accentuer ce déclin.

Des axes de développement à explorer ?

Xerfi propose plusieurs pistes aux acteurs du marché des alternatives végétales pour redonner une nouvelle dynamique à un secteur qui s’essouffle : étendre l’offre de produits par l’innovation, élargir le socle de consommateurs en intégrant le circuit de la restauration hors foyer, ou encore se concentrer sur des marchés internationaux plus porteurs comme les Etats-Unis, l’Allemagne ou le Royaume-Uni.

Inscrivez-vous pour recevoir nos alertes sur nos prochaines actualités.